Séminaire Malta 2010

Prendre soin de l’humain : Individu, pratiques et droits collectifs dans le champ de la santé mentale

ARGUMENT:

Quel crédit accorde-t-on encore à ces notions de l’homme et de ses droits fondamentaux, d’humanité, d’humanisme, dans le champ de la psychiatrie et de la santé mentale aujourd’hui ?

Que représentent-elles véritablement ?

La catégorie de l’humain deviendrait-elle par elle-même une classe dangereuse ?

Comment mettre en avant des pratiques professionnelles ou sociales qui s’adressent à l’autre sur le mode de la réciprocité ou qui soient des expériences partagées ?

Certaines formes de violence sociale, les modalités honteuses d’accueil ou de traitement de personnes exclues de la communauté des hommes, les souffrances dans le monde du travail, les précarités, les politiques de la peur, sont autant de raisons de repenser les conditions qui garantissent à nos semblables de pouvoir se sentir humains.

Comment rendre justice et prendre soin de l’humain ?

Point de nostalgie ou de passéisme, mais qu’est-il possible depuis les couloirs de l’ONU jusqu’au au travailleur en maraude ?

Comment ne pas rabattre le sens du droit humain au protocole administratif ou technico-scientifique ?

Pour échapper au contrôle administratif des corps, de l’intime et de l’humain, ne faut-il pas avoir des pratiques en décalage, dans des cadres alternatifs jusqu’à oser des bricolages hors conformisme, des initiatives rompant avec le politiquement correct, voire de la désobéissance ?

 Le CEDEP organise en collaboration avec la Richmond Foundation Malta (http://www.richmond.org.mt) , son Séminaire 2010 les 13/14/15 mai 2010 à l’Hotel DOLMEN, St Paul’s Bay, Malta

Programme

Introduction:

Dolores Gauci, directrice Richmond Fondation,
Claude Louzoun, président du CEDEP

Position de la question : que vient dire le développement humain

Introduction et modération : Eric Messens, Martine Dutoit

Interventions :

François Emmanuel, écrivain, Bruxelles, « la question de l’humain »

Elisabeth Vaysse, journaliste, Paris, « De l’homme révolté au droit à la résistance et à la désobéissance éthique ».

Eleonor Armanet, anthropologue, Bruxelles, « L’humain est-il soluble dans la psychiatrie ? »

Thèmes de débat

  • comment la question de l’humain et de l’humanité a t’elle évolué dans l’histoire des idées et des politiques : cheminement international ?
  • Est-ce que l’humanitaire a développé l’humain ?
  • La prévention des traitements inhumains et dégradants peut-elle faire opposition au développement des bio-pouvoirs ?

Précarités et incertitudes du sujet

Introduction et modération : Paul Arteel, Dolores Gauci

Interventions :

Robert Castel, sociologue, Paris, « autonomie et exclusion : réalités contemporaines et débats »

Luigi Léonori , directeur du SMES: «les invisibles sont les trop visibles»

Richmond Fondation, « lutte contre la précarité : l’exemple de Malte »

Thèmes de débat

  • Psychiatrie, humanité et pouvoir sur la vie, analyses et interrogations :
  • Démocratie de « l’insécurité sociale » : précarités sociales et souffrance au travail sont –elles prises en compte dans les pratiques

Entre isolement social et enfermement thérapeutique

Introduction et modération :, Charles Burquel, Bruno Gravier

nterventions

Sophie-Baron-Laforêt : « Comment aborde-t-on la question de l’humanité du délinquant sexuel »

Yves Cartuyvels: « La prise en charge des aliénés délinquants par la justice en Belgique : entre soin et sécurité ».

Marc Goltzberg, psychiatre, Bruxelles : « Oser des bricolages hors conformisme »

Claude Louzoun : « le prendre soin (care) jusqu’où ? »

Thèmes de débat

  • Le délinquant sexuel, son humanité, les thérapeutiques extrêmes
  • Les dispositifs de déshumanisation à l’œuvre dans les pratiques psychiatriques
  • Le retour du positivisme dans les politiques pénales : une menace de l’humain !

Pratiques de terrain et réflexions critiques,

Introduction et modération :   Sophie Baron-Laforêt, Yves Cartuyvels

Interventions :

Charles Burquel, psychiatre, vice président LBFSM, « Confrontation clinique à l’humain dans un service psychiatrique en hôpital général à Bruxelles ».

Jean-Pierre Martin, psychiatre, Paris : « Soins psychiques et humanité ».

Dina Joubrel, psychiatre, Rennes : « Accueillir, aller vers, accompagner ».

Bertrand Lièvre, psychiatre, France: « Violence sociale, violence institutionnelle : honte, trauma et exclusion ».

Claire Rémy, « impact de l’idéologie individualiste  sur le rapport des patients mêmes à l’analyse et au thérapeute, et sur la non – ou mal- prise en compte de l’inscription sociétale des humains. » (Titre provisoire).

Thèmes de débat

  • Les dispositifs d’ouverture de l’asile dans l’Europe du XXIe siècle, Les chambres de soins intensifs, traitement obligatoires en ambulatoire, etc.
  • psychiatrie de secteur et psychiatrie mobile répondent-elle à la souffrance sociale des patients?

Claude Louzoun : « le développement humain , un concept à s’approprier, décidément »

Thèmes de débat :

  • Bio-pouvoir, droits fondamentaux, éthique professionnelle
  • Droits du patient, droits de l’usager : rétrospective
  • La transmission

Synthèse : Bruno Gravier

 

télécharger les résumés des interventions